Forum inspiré du cycle de l'Héritage.
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rowane, The Shadow [Finit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rowane

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Sur les routes

MessageSujet: Rowane, The Shadow [Finit]   Jeu 29 Jan - 7:52

Fiche du personnage

Nom : Rowane
Âge : Autour de 20 ans d'apparence, pour ce qui est de l'âge réel... Un peu plus. Juste un peu. Genre une trentaine d'années. Enfin ça c'est le temps d'existence de mon corps. En tant qu'esprit... Je suis intemporel.
Race : Ombre
Origine : Arden
Rôle : Vagabonde

Description du personnage : Je suis esprit. Ce corps n'est pas le mien, mais il me véhicule et je l'habite. Il me revient donc de le décrire. Ce corps est un corps féminin d'une taille moyenne, d'une carrure svelte mais athlétique. Un visage bien proportionné, au nez droit et fin et aux lèvres pleines, deux yeux gris perle brillent sous une masse de cheveux châtains clair joliment ondulés qui lui tombent jusqu'à mi-cuisse. Je dois admettre que j'aime bien ce visage... D'une taille moyenne donc, ce corps a de longues jambes musclées et des mains élégantes aux doigts fins. Peut-être qu'elle était artiste avant.
Je ne m'intéresse pas vraiment à la manière dont l'ancien propriétaire de ce corps l'habillait, pour ma part j'aime le parer de longues robes de teintes sombres, noires ou rouges, serrées autour de la taille et de la poitrine par des corsets élégants. Je porte également une cape lorsque je voyage, c'est à dire la plupart du temps. Je ne portes pas de gants, mais mes pieds sont chaussés par des bottes de cuir remontant sur mes mollets presque jusqu'aux genoux, maintenues contre ma peau à l'aide de lacets de cuir, et ne disposant pas de plus de trois centimètres de talons. Je veux pouvoir courir si le besoin s'en fait sentir...
Vous l'aurez aisément compris, je pense, que je ne suis pas la propriétaire légitime de ce corps... En effet, je suis en réalité un esprit qui en prit possession il y a de cela bien des années, en faisant un corps pas vraiment vivant ni vraiment mort non plus... En bref, un corps parfait. Si vous cherchez à vous débarrasser de moi, vous n'y parviendrez pas à moins de me transpercer le cœur. Mais je sais me défendre alors n'y comptez pas trop. Disposant enfin d'un corps, je peux faire à présent ce que je souhaite, sans contrainte liée à ma précédente immatérialité. J'aime cette sensation de liberté. Vous autres mortels, vous serez déjà moins contents de croiser ma route. Car ce que j'aime le plus au monde, c'est vous tourmenter... Les esprits inférieurs que je contrôlent peuvent vous rendre fous. Mes pouvoirs peuvent vous blesser. Et vos cris d'agonie seront pour moi la plus douce des mélopées...
Vous voulez en savoir plus sur moi ? A mon avis, ce gout prononcé dont je dispose pour la torture physique et morale devrait vous suffire, mais puisque vous voulez en savoir plus... J'aime les arts et la lecture, bien que mes goûts en la matière soit plutôt sinistres. Mon élément préféré est l'eau. Ici s’arrête tout ce qui pourrait être banale pour un mortel.
Je sais mentir, et n'hésite pas à le faire lorsque c'est dans mon intérêt. Je n'ai que peu de considération pour les mortels, ils m'intéresseront peut-être plus lorsqu'ils seront capables de résister à mon pouvoir. Et en général, si vous en venez à m'intéresser, c'est que de biens sombres jours vous attendent, car je n'aurais de cesse de briser vos résistances. J'aime les défis. Je ne recherche pas particulièrement le pouvoir, ce sont des considérations bassement matérielles. Mais si un jour, quelqu'un en venait à avoir besoin de mes services, il pourrait les monnayer avec la promesse de me laisser agir librement sur ses terres. Cela dit il devras veiller sur son propre esprit, car la loyauté est une notion qui m'est étrangère. Je fais ce que je veux, quand il me plait. Et si vous avez quelque chose à y redire... Je vous attendrait, épée en main et sourire inquiétant aux lèvres.
Dansez, esprits, dansez... Dans le creux de mes mains...

Histoire : Je suis esprit. Les hommes font appel à moi pour accomplir leurs basses besognes... Généralement, ils prennent des précautions, posent les termes du contrat avant de me faire venir. Ils me donnent une mission, et comme je n'ai rien d'autre à faire je m'exécute. Puis je suis renvoyée dans l'immatérialité, abandonnée, à la recherche de nouvelles âmes à torturer. Car c'est principalement cela que l'on me demande de faire. Abaisser les barrières psychiques des hommes, piller leurs secrets, leurs amours et leurs haines, leurs peurs... Mais quel frustration de ne pouvoir en faire plus ! Chaque mortel que je survol, chaque homme que je voit, le sourire aux lèvres, me donne une irrésistible envie d'agir, de corrompre et de détruire... Et puis un jour...
Dras-Leonas. La ville au pied de la montagne des Ra'Zacs. Parfois, une de leurs monstrueuses créatures ailées survolent la ville, en quête d'on ne savait trop quoi. C'est ici qu'elle est née. Rowane. Son père était un marchand, et très rares étaient les personnes qui avaient déjà vu sa mère, que l'on disait malade. Elle ne sortait jamais de chez elle, toujours dans les jardins intérieurs de leur grande propriété ou dans sa chambre. Rowane ne sortait pas beaucoup non plus, car elle passait le plus clair de son temps avec sa mère. Cette dernière lui apprit la lecture et l'écriture, les chiffres, et à se servir de ses mains pour la couture et la broderie. Mais ce fut loin de constituer l'intégralité de son apprentissage... En effet, la mère de Rowane maîtrisait les esprits, les bons comme les mauvais. Et comme la jeune enfant se désintéressait du commerce, sa mère entreprit de lui apprendre les arts de la manipulation des esprits, de leur soumission et de leur utilisation. Son père avait beau ne pas être spécialement d'accord, il n'osait pas s'exprimer en présence de sa femme.
Rowane grandit ainsi, affirmant sa maîtrise sur les esprits et son assurance. Bientôt, on la vit aussi peu que sa mère. Et plus elle grandissait, plus cette dernière était fière de sa fille. Elle devenait une belle jeune femme, au visage charmant et aux capacités plus que suffisantes, une femme qui réussirait certainement sa vie... Et puis un jour...
Un homme arriva en ville. Grand, mystérieux, un capuchon cachait son visage. Cet homme se rendit chez Rowane pour marchander avec son père, et la jeune femme, alors âgée de dix-huit années, ne put s'empêcher de dévorer l'inconnu des yeux alors que ce dernier découvrait son visage, dévoilant des traits fins taillés à la serpe et des cheveux raides, courts et d'une couleur argent assez incroyable. A un moment, elle eut l'impression que l'inconnu tournait les yeux vers la porte derrière laquelle elle était dissimulée, elle sentir le regard de l'homme la transpercer et elle referma la porte dans la précipitation. Elle était tombée amoureuse.
L'homme revint plusieurs fois dans les mois qui suivirent, et la jeune femme eut tout le temps de faire connaissance avec lui. Il était marchand, mais il était aussi guerrier, et il maniait les mots avec une habileté au moins égale, sinon supérieur, que celle dont il faisait preuve dans le maniement de la rapière qui pendait à son côté. Il séduit Rowane tant et si bien qu'elle finit par demander l'accord à ses parents de l'épouser. Sa mère le trouvant charmant, et son père y trouvant son compte, ils acceptèrent.
Le mariage eut lieux le jour des vingt ans de la jeune femme. Elle, vêtue de la plus belle robe que sa mère ait jamais cousu, lui dans un habit sobre mais d'une élégance certaine, ils prononçaient leurs vœux lorsqu'une flèche transperça le cœur du marié. Une tâche écarlate grandit sur le tissu, pas un mot n'eut le temps de franchir ses lèvres avant qu'il ne s'écroule au sol, décédé. Derrière, à moitié caché par un coin de mur, se trouvait une silhouette armée d'un arc.
Ce fut la fin.

Ce jour la, la petite Rowane m'a appelée... Elle est entrée dans une tel rage qu'elle en a oublié les enseignements de sa mère et la prudence dont il fallait faire preuve lorsque l'on convoque des esprits. Et lorsqu'elle m'appela, je saisit l'occasion.
Elle était tellement faible... J'avais déjà eu affaire à sa mère une ou deux fois, une femme réfléchie et parfaitement stable. Mais ce petit bout de femme qu'elle avait engendré était bien trop émotif, et son impulsivité venait de signer sa perte. J'investit son corps, broyant son âme entre mes griffes, et le mieux c'est que personne dans l'assemblée ne s'en rendit compte. D'une main, j'envoyai les esprits à la chasse de l'assassin, car après tout tel avait été la dernière volonté de ma "maitresse", puis je me glissai dans le moule de la veuve éplorée et laissai les autres tenter de me réconforter alors que je n'en avait pas besoin.
L'assassin fut retrouvé quelques jours plus tard, au bord de la mort et l'esprit plongé dans la confusion la plus totale. Alors qu'il était sur le point de mourir, on m'emmena devant lui dans l’espoir que voir le trépas de l'assassin de mon "mari" soulagerait ma peine. J'en profitai pour arracher son esprit à son corps, en faisant mon nouveau jouet. Comme tous mes esprits familiers, je l'enfermai dans le pendentif que je porte encore aujourd'hui autour du cou.
Quelques années plus tard, je m'en allai définitivement de cette famille, car je ne vieillissait plus et il était hors de question que quelqu'un s'en rende compte. Peut-être que les parents de celle qui occupait jadis mon corps sont encore vivants, dans cette ville, ou peut-être pas... Quoi qu'il en soit...
Je suis ombre. Puissante et mortelle. Sadique et manipulatrice. Et je sens que j'ai ma marque à laisser sur le monde...

Autre : Je porte autour du cou un pendentif dans lequel j'entrepose parfois un esprit qui m'a particulièrement amusé. Je dispose de pouvoirs certains, que ce soit dans la manipulation d'esprits éthérés ou incarnés, ou encore dans la manipulation de l'ancien langage qui me permet de jeter des sorts d'une grande puissance, et ma condition d'ombre me permet de me battre avec une habileté presque égale à celle des elfes.

Fiche du joueur
Depuis combien de temps faites-vous du Rp ? Un bon gros bout de temps.
Âge réel : 22 ans.
Comment avez-vous découvert ce forum ? Possible partenariat~
Autre : Je risque de ne pas être la plus active du monde puisque je suis sur énormément de forums, mais j'ai envie d'essayer un forum basé sur Eragon, a mon avis ca peut être intéressant =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siya.forumactif.org/
Alliyah
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 18/07/2012
Localisation : Château du Surda

MessageSujet: Re: Rowane, The Shadow [Finit]   Jeu 29 Jan - 15:48

Tout d'abord, bienvenue!

C'est formidable. Ta fiche l'est. Ton personnage l'est. Ton style d'écriture également. En deux mots, j'adore! Surtout que tu seras, je crois, notre toute première Ombre. Très original, je trouve.

Toutefois, je tiens à m'assurer que tu n'abuseras pas de tes pouvoirs, malgré ta condition. Par là, je veux dire que tu ne peux tuer que des pnj, à moins que tu passes un accord avec un joueur désirant faire mourir son personnage ou quelque chose dans le genre. Pour finir, il y a quelques erreurs dans ton texte, mais la qualité de ta narration compense amplement.

Je crois que c'est tout. Pour ma part, c'est accepté! 1/2

_________________
Alliyah ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rowane

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Sur les routes

MessageSujet: Re: Rowane, The Shadow [Finit]   Jeu 29 Jan - 16:02

Tout d'abord ravie que mon texte t'ai plu ^^ Pour les fautes, outre que j'ai quelques erreurs récurrentes, je dois avouer ne pas être au mieux de ma forme en ce moment (Ça fait une semaine non stop que j'ai mal au crâne x_x), ça peut me fournir une excuse o/ //PAF
Pour ce qui est de l'overpower... Ne t'en fais pas pour ça, j'ai particulièrement horreur des personnages surcheatés ^^ Si je dois faire quoi que ce soit à un autre PJ, même simplement le blesser ou le manipuler, j'en parlerais au préalable avec lui pour que nous planifiions ensembles l'avancée d'un rp, donc pas de souci à avoir de ce coté la =) #LaNanaQuiJoueDesClaudos
Bref, ravie de votre accueil, hâte de pouvoir écrire avec vous =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siya.forumactif.org/
Amalya
Admin
avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 12/07/2012
Age : 20
Localisation : Du Weldenvarden

MessageSujet: Re: Rowane, The Shadow [Finit]   Ven 30 Jan - 4:52

Bonjour Rowane !!!

Bienvenue sur le forum et merci d’être venue nous rejoindre Wink
J aime beaucoup ta fiche et ton personnage qui change des autres !!!

Pour moi rien à dire ! concernant l'overpower je te fais totalement confiance là dessus =)

je t'accepte parmi nous .
Bon rp et au plaisir d'en faire avec toi sur ce forum  !

A notre partenariat   tchinn!!!

_________________
"Nous sommes comme des livres...
La plupart des gens ne voient que notre couverture...
Au mieux ils lisent notre résumé ou bien se fient à la critique que d'autres en font.
Mais ce qui est certain, c'est que très peu d'entre eux connaissent vraiment notre histoire."
Anonyme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rowane

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 24
Localisation : Sur les routes

MessageSujet: Re: Rowane, The Shadow [Finit]   Ven 30 Jan - 5:53

Trinquons o/
Je vais de ce pas installer le partenariat sur mon propre forum =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://siya.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rowane, The Shadow [Finit]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rowane, The Shadow [Finit]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche open : Fire & Shadow
» Shaiya Shadow
» Mystic Shadow'
» Shadow
» Sen'tsura, magnifique spectacle. [PV: Shadow][en pause]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eragon RPG :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: