Forum inspiré du cycle de l'Héritage.
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 À la recherche d'une nouvelle allégeance( PV: Agrilaz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elassaria

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 20/05/2015
Localisation : Je ne sais pas trop

MessageSujet: À la recherche d'une nouvelle allégeance( PV: Agrilaz)   Lun 20 Juil - 16:17

Je recherchais maintenant un nouveau peuple a servir, bannie du royaume des elfes pour un meurtre que je avais commis pour une raison de principes, insulter la famille ne se faisait pas, c'était une question d'honneur, moi et mon fidèle compagnon de chasse et de route Fenrir, cherchions une nouvelle nation a servir, je ne voulais pas être en guerre avec les elfes, mais si le royaumes des humains venaient a connaitre la cause du bannissement, je risquait de me faire tuer. Je marchais sur la route, pensive a mon avenir, j'avais jamais crus que j'allais me faire bannir de la patrie que j'avais servie avec loyauté, franchement, quel lande de con ceux là, la haute hiérarchie elfique ne réfléchissait pas correctement et en plus, j'avais tuer des ombres pour leur rendre service, certes les ombres représentait le mal, mais j'aurais certainement du les laisser comploter contre mon peuple... ou pas, il y avait la vie d'innocent en jeu quand même, même les idiot on le droit de vivre.


Mon compagnon de route remarqua que j'étais songeuse, il me heurta les côte d'un petit coup de tête pour me faire revenir a la réalité, maintenant nous étions deux et c'était probablement mieux ainsi pour le moment, mon peuple avait un certain recule face a Fenrir et aussi envers moi, car je l'avais accepté dans ma vie quotidienne, je m'occupais de lui, même si il avait une autonomie surprenante. Nous chassions ensemble et partagions tout de façon presque égal, car il mangeait beaucoup plus que moi. Mais, je ne manquais de rien avec lui. Nous marchions vers le royaume des Nains, pourquoi eux? J'étais banni de chez leur ennemies, leur roi aurait donc une bonne raison de m'embaucher et j'avais des trophée de chasse a l'ombre, l'amulette, l'épée des dragonniers et Fenrir, car en sois, il avait été acquis contre les ombre. En parlant du loup, il me dit de façon télépathique:

«Elassaria, dis moi, a quoi penses tu, il y a pas d'allier chez les nains, leur ris détestes les représentant de ta race, ce n'est pas une bonne idée je te dis...»

Je le regarda, il savais ce qu'il disais, mais il ne savais pas comment j'allais me faire embaucher coûte que coûte, elfe ou pas, humaine ou pas, car tout le monde avait besoin de chasseresse d'ombre et franchement, j'étais douée pour les combattre, surtout car leur magie avait presque aucun effet sur moi et que mon épée dévorait leur forces magique assez rapidement, sans dire que mon ami a quatre pattes avait une force sans précédant et qu'il me secondait chaque fois que j'avais besoin, il avait déjà risquer sa fourrure pour m'aider, tout comme je l'avais déjà fait pour l'aider lorsqu'il chassait, son ego l'avait forcer a me bouder, mais sans plus et de toute façon, il l'avait déjà fait pour moi, il finissait par comprendre le but des interventions. Mon épée lissait une drôle de traîné orange derrière moi, surement du a sa puissance magique, si je me coupais pas avec, elle ne me ferait absolument rien, je commençais a m' y faire. Une foi rendu dans la ville de Tronjheim, je me fis tout de suite intercepter par les deux sentinelles a la porte de leur cité, l'un d'eux me dis:

-Halte-là, au nom du roi, que venez vous faire ici et je vous serais gré de dire a votre gros animal de ne pas bouger.

Je m’avance vers lui, sans peur, mais sans non plus d'un aire agressive, il recula d'un pas par prudence, celui-ci devait avoir remarqué l'enchantement de l'arme, Je regardes aussi Fenrir, lui signifiant de ne pas entrer avec moi, je n'aimais pas laisser mon ami loin des discutions de ce genre, mais jamais les gardes me laisserons entrer avec lui, même si je pouvais tuer les deux sentinelles, ce n'était pas non plus mon but, je n'étais pas la pour les combattre, mais pour les servir et faire compétition avec mon ancienne patrie car les ombres avait toujours quelque chose d'intéressant a prendre si on arrivait a les vaincre, j'aurais pu le faire en mon nom, mais ça n'avait pas de sens et sa l'aurait rapidement mis le feu a l'huile déjà sur le point de brûler. Je lui répondis ensuite de ma douce voix, calme et posée:

-Il ne bougera pas d'ici et je viens demander une audience avec votre roi.

La sentinelle me regarda et explosa de rire, comme si ma demande était illogique. Je ne voyais pas ce qu'il y avait de drôle jusqu’à ce qu'il me dise:

-Seul les plus fort peuvent le rencontrer et tu as beau avoir des objets magique, ça ne veut pas dire que tu est aussi puissante que ta magie le dis, bat moi en duel, avec magie bien sur et je te promet d'en parler a mon capitaine qui va faire passer le mot.

Je soupira, pas que j'avais peur de lui, mais il contait utilisé la magie, si seulement il savait a quel point c'était inutile contre moi, il n'essayerait pas. De plus, je me battais très bien puisque j'avais déjà eu affaire a des plus grosse pointure que lui et je ne parles pas de la taille des pied. Je sortis l'épée a deux mains des dragonniers et me plaça a la limite de la porter de l'arme, d'autres Nains regardaient le combat, persuader que leur ami allait m’infliger une défaite colossale. Il dégaina son arme et me fonça dessus, je recula et le frappa, j'avais plus de porter que lui. Il arrêta de m'attaquer avec son marteau et me lança quatre boule de feu, j'en esquiva deux et me pris les deux autres, ma résistance a la magie absorba la quasi totalité des dégât. Je le chargea a nouveau et frappa a différente place sur le pauvre nain qui avait peine a bloquer, l'épée a deux mains eu son effet, quand le nain voulu lancer d'autre boule de feu, rien ne se produisit, on pouvait lire la surprise sur son regard. Il avait diverse plaie ouverte au jambe et au torse, j'asséna un dernier coup sur son marteau qu'il lâcha pour sauver ses main et plaça la lame magique sous la gorge du nain puis dit:

-Beau combat, je peux entrer maintenant?

Le Nain fit signe que oui , il alla chercher son marteau et ouvrit les portes de la cité, Fenrir toujours en dehors de celle-ci, je me dirriga, avec la sentinelle vers son capitaine. Le capitaine me demanda de le suivre, je fis donc sans le faire attendre. Il me mena finalement au roi, il ressemblait au description que les contes disait de lui, je posa un genou par terre, signe de respect habituelle en lui laissant aussi ouvrir le bal de la conversation qui s'annonça très intéressante, allait-il m'écouter ou simplement me demander de partir. J'avais hâte de voir ce qu'il ferait en ma présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
À la recherche d'une nouvelle allégeance( PV: Agrilaz)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la recherche de la nouvelle star...
» Répliques cultes : à la recherche de la nouvelle star...
» Recherche d'une nouvelle affectation
» Casting Magique ~ à la recherche de la nouvelle star [Ouvert à tous]
» Recherche Rédacteurs!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eragon RPG :: Royaume des Nains :: Farthen Dur-
Sauter vers: